La vie, c'est beaucoup trop pour être insignifiant !

Publié le par Jean-Marie Demarque

J'ai pardonné des erreurs presque impardonnables, j'ai essayé de
remplacer des personnes irremplaçables et oublier des personnes
inoubliables. J'ai agi par impulsion, j'ai été déçu par des gens
que j'en croyais incapables, mais j'ai déçu des gens aussi. J'ai
tenu quelqu'un dans mes bras pour le protéger. J'ai ri quand il ne
fallait pas. Je me suis fait des amis éternels. J'ai aimé et l'ai
été en retour, mais j'ai aussi été repoussé. J'ai été aimé et je
n'ai pas su aimer. J'ai crié et sauté de tant de joies, j'ai vécu
d'amour et fait des promesses éternelles, mais je me suis brisé le
coeur, tant de fois ! J'ai pleuré en écoutant de la musique ou en
regardant des photos. J'ai téléphoné juste pour entendre une voix,
je suis déjà tombé amoureux d'un sourire. J'ai déjà cru mourir par
tant de nostalgie et j'ai eu peur de perdre quelqu'un de très
spécial (que j'ai fini par perdre)... Mais j'ai survécu ! Et je vis
encore !

Et la vie, je ne m'en passe pas...
Et toi non plus tu ne devrais pas t'en passer. Vis !!!

Ce qui est vraiment bon, c'est de se battre avec persuasion,
embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et
vaincre en osant, parce que le monde appartient à celui qui ose et
que LA VIE C'EST BEAUCOUP TROP pour être insignifiant !

Charlie Chaplin

Texte transmis par Dominique de Dieuleveult, Psychomedia.

Publié dans Réflexions Psy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Sandra 25/02/2009 17:43

Ce que je retiens de ce texte ?

La vie, c'est beaucoup trop pour être insignifiant !

J'adhère !

Bonne soirée à Vous

Alexandra

Jean-Marie Demarque 26/02/2009 08:33


Merci, Alexandra, pour ce commentaire "clin d'oeil",

en vous souhaitant une bonne journée, dans l'esprit de Chaplin!

Jean-Marie


LECLERE 23/02/2009 19:47

Assez "titubant" de lire ce texte avec en toile de fond l'image de ce grand précurseur du cinéma comique.
Il est vrai que l'on y retrouve cependant toute sa poésie et sa sensibilité.
Cela fait du bien et remet certaines choses à leurs places.